bandeau image
actus & rendez-vous

Actualités

Actualité
Vendredi 17 mai 2019 - 09:00
Epretot
76430
Seine-Maritime
Cultiver l'autonomie dans nos exploitations
Autour de visites et d'échanges en Seine Maritime

Aujourd’hui il faut cultiver l’autonomie sur nos exploitations, mais l’autonomie c’est QUOI ?

C’est avant tout l’autonomie intellectuelle, redécouvrir son outil de travail se pencher dessus, le regarder et être à l’écoute.

A l’écoute de quoi ? du sol. Le sol est la base de chaque exploitation. Sans le préserver, nous dégradons son potentiel et qu’allons nous laisser à nos enfants et petits-enfants ?

 

C’est pourquoi, les producteurs dans le concept SOBAC n’hésitent pas à créer les échanges sur leur exploitation.

Et ce jour là, c’est chez M. et Mme LEVEQUE sur la pointe du HAVRE, que nous sommes rendus, afin de découvrir l’exploitation conduite dans la réflexion SOBAC, depuis plus de 10 ans.

Qu’en est-il aujourd’hui ? un regard très positif a été mis en avant :

  • Gestion autrement du fumier, piégeage de l’ammoniac : gain d’unités d’azote sur l’exploitation, compostage direct

  • Bien-être animal : frais véto largement diminués = une visite du vétérinaire par an.

  • Réduction de l’azote conduite ce jour à 120 unités avec un voire zéro fongicide, plus d’érosion du sol = préservation de l’environnement.

  • Retour de la qualité des pâtures, l’herbe est plus appétente, plus de refus (gain en autonomie), les bouses évoluent et réduction significative de l’azote.

 

Une exploitation, en phase avec leurs valeurs depuis plus de 10 ans, en phase avec leur élevage, en phase avec l’environnement, en laissant le pouvoir aux sols.

 

L’autonomie c’est aussi en zone d’élevage, l’autonomie alimentaire !

Facile mais il faut faire le pas. Cultiver l’herbe, avec un grand H, sans azote.

Pour rappel, le bovin est un ruminant, il doit ingérer de la cellulose et non de l’amidon.

Amidon qui coûte cher sur une exploitation, car cela passe par la production de Maïs. Une culture exigeante en eau et azote et produits phytos et qui demande de se corriger avec du soja …est-ce bien raisonnable ?

 

Sur l’exploitation de DAVID PIEDNOEL, la culture de méteil (mélange fourrager) sous couvert de ray-grass/trèfles a trouvé sa place pour alimenter ses limousines.

 

Et oui, une production rentable et facile à conduire : je sème je récolte ! pas d’azote, pas de phytos et un aliment équilibré pour les bovins. Estimation 7 tonnes de MS par hectare, valeurs fourragères / 0,94 d’UF et 130 de PDIE.

La présence du nutritionniste M. LEPERTEL, nous a éclairé sur la qualité du méteil, de son intégration dans la ration et a permis de faire réfléchir les producteurs sur leur atelier élevage.

 

Rentabilité, qualité, bien être animal et végétal, autonomie, des mots clés chez SOBAC.

Presentation_Sobac-76
RBC SOBAC 76 Epretot