bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Témoignage
Famille WIGGER
Biologique
Famille WIGGER
Pour produire de façon durable et rentable dans l’avenir, nous fertilisons toutes les surfaces avec BACTÉRIOLIT
Céréalier
2021
Löfflingen - ALLEMAGNE

Culture/Production

Famille WIGGER, céréalier (300 ha) de Haslachhof à Löfflingen en ALLEMAGNE.

Produit/Usage

  • Bactériolit (depuis ) / Pour valoriser les effluents d'élevage et augmenter la fertilité naturelle des sols
0

Témoignage

blé

"Améliorer le sol durablement, les résultats des dernières années parlent d’eux-mêmes. Seul un sol qui fonctionne bien et qui est vivant vous apporte de meilleurs rendements. Nous sommes très ouverts et nous essayons toujours beaucoup, mais cela doit aussi être rentable. Avec l’aide du BACTÉRIOLIT, nous améliorons nos objectifs de rentabilité et de durabilité. "

C’est la philosophie de Wolfram Wiggert qui dirige avec son épouse Eva, son père Herbert et son frère Markus, l’entreprise familiale de Haslachhof à Löfflingen en Forêt-Noire. Avec plus de 300 ha en agriculture biologique et une usine de biogaz, ils élèvent aussi 40 vaches-mères Hinterwäldler qu’ils commercialisent en direct dans leur magasin à la ferme. La famille Wiggert est en agriculture biologique depuis 14 ans.

Ils ont beaucoup réfléchi a améliorer leur rotation avec comme objectif d’améliorer leur sol. Maintenant, les rendements se trouvent presque au niveau des conventionnels.

 

"C‘est l’article du journal DLG-Mitteilungen, qui nous a fait découvrir la SOBAC. Le DLG n’est pas vraiment connu pour proposer des méthodes alternatives. S’ils écrivent sur un concept, c’est que cela doit déjà être sérieux."

"En 2015, nous avons battu l’avoine avec un rendement pratiquement similaire à celui des conventionnels.

 

" Dans le grand épeautre, les rendements se trouvaient les deux dernières années à un niveau de 10 % supérieur à ceux d’avant l’utilisation de BACTÉRIOLIT "

 

De plus, notre entrepreneur nous dit sans cesse qu’il saute aux yeux que nos récoltes sont très saines, ce qui est particulièrement remarquable pour une exploitation bio ! Comme une partie de notre digestat est exporté, notre salarié, Andreas Isele, met pour chaque épandeur BACTÉRIOLIT dans la phase liquide."

 

Andreas Isele explique : "Par hectare, nous épandons 25 m³ de digestat avec 30 kg de BACTÉRIOLIT. Je prépare à l’avance les seaux avec les quantités de BACTÉRIOLIT pour les avoir à portée de main le moment venu. Cela prend, certes, un peu plus de temps, mais il faut travailler un peu plus pour avoir une récompense à la fin. Lors de l’arrachage des mauvaises herbes, les salariés temporaires reconnaissent, sans le savoir à l’avance, que l’arrachage dans les parcelles SOBAC est beaucoup plus facile! “

" On observe clairement que la structure du sol est devenue plus souple avec SOBAC et aussi que nous avons peu de problèmes de ressuyage après de fortes pluies "

 

La porosité a augmenté et l’érosion est très rare. De plus, en raison de l’amélioration de la structure de nos sols, nous pouvons réduire nos frais de carburant. Nos sols ont beaucoup de pierres, du coup, nous ne travaillons nos sols que sur 15 cm et le travail plus profond est réalisé par les plantes et par les vers de terre. Ceux-ci ont clairement augmenté au cours des dernières années depuis le travail avec la SOBAC. Même durant la période sèche du printemps, nous retrouvons étonnamment beaucoup de vers de terre en surface. Nous portons une attention particulière à nos sols pour les léguer en bonne santé à nos enfants pour les dix prochaines générations ; c’est pourquoi nous utilisons BACTÉRIOLIT depuis 3 ans. Depuis, pour produire de façon durable et rentable dans l’avenir, nous fertilisons toutes les surfaces de Haslachhof avec BACTÉRIOLIT.