bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Résultats
Vitesse de percolation.
Essai sur la vitesse de percolation.
2012
Une vitesse de percolation surprenante !
Naizin
56500
Morbihan
Mesurer la vitesse de percolation
Mesurer la vitesse de percolation

 

Méthode :

Une goulotte remplie d’un volume prédéfini d’eau est posée au sol (ici 100 mm). L’eau s’écoule donc vers le sol ce qui nous permet de mesurer la vitesse de vidange de la goulotte (= vitesse de percolation).

Analyse des résultats : 

 

 La courbe rouge représente le témoin chimique ; la bleue est l’activateur de vie du sol et le vert représente le Bactériosol. On observe que sur des sols déjà humides (mesures faites en mars 2013), la partie Bactériosol « boit » les 100 mm d’eau en 235 secondes seulement.

 

A l’inverse, le sol témoin 1 (stimulateur) demande environ 1600 secondes pour accepter la même quantité d’eau, soit 27 minutes.

 

Enfin, le témoin 2 (fertilisation classique) n’a accepté que 83 mm après ces 27 minutes. Les différences sont donc frappantes. Alors que la zone témoin 1 (activateur de sol) a accepté rapidement les premiers millimètres d’eau, la courbe de percolation a ensuite exactement suivi celle de la zone témoin « chimie ».

Analyse des courbes vitesse de percolation.
Analyse des courbes vitesse de percolation.

Cela nous prouve donc que cet activateur de vie du sol n’a eu un impact sur la porosité du sol qu’en superficie. Les premiers centimètres de sol, plus poreux acceptent mieux un excès d’eau mais ensuite les différents horizons de sol ne sont pas plus aérés.

 

Avec Bactériosol, la dynamique de percolation observée sur l’absorption des premiers millimètres se poursuit sur l’ensemble des 100 mm : le sol est donc significativement plus poreux et aéré qu’avec les deux autres méthodes de fertilisation comparées. Bactériosol, produit vivant, permet donc une amélioration de la porosité du sol sur une profondeur importante. Ceci confirme les observations des exploitants qui se rendent compte de meilleurs ressuyages avec la technologie SOBAC.