bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Résultats
Essai mené en Hollande
Essai mené au Pays-Bas par Créhumus
2016
Les nématodes et les fusarium n’aiment pas le Bactériosol !
EK EMMELOORD, PAYS-BAS
8302

Depuis 2 ans, nous nous développons aux Pays- Bas grâce à la société Créhumus, fondée pour l’occasion par René de Boer.
Au pays de l’agriculture intensive, nos micro-organismes font du beau travail, mais avec des doses à l’hectare multipliées par 2 ou 3 sur les légumes et
les fleurs.


Les exigences de ces cultures, mais aussi l’intensité du recours aux pesticides, obligent à réensemencer en Bactériosol en plus grande quantité et plus souvent qu’en culture classique.
Ces doses élevées nous ont révélé clairement un effet que plusieurs utilisateurs expérimentés avaient déjà observé en France : les nématodes* et les fusarium n’aiment pas le Bactériosol !
En effet, notamment sur pommes de terre, mais aussi en carottes, plusieurs utilisateurs expérimentés avaient remarqué qu’ils avaient moins de problèmes de nématodes et de fusarium qu’avant l’utilisation de nos produits.

 

Les profils ADN de nos micro-organismes réalisés par l’INRA ont confirmé la présence de micro-organismes antagonistes des nématodes.

 

En Hollande, les rotations courtes, intenses et avec des enjeux économiques très élevés ont poussé à approfondir ce point. Nous avons donc mis en place des essais en conditions très contaminées par des nématodes de plusieurs types.

Les premiers résultats en station et en plein champs sont très prometteurs : les nématicides chimiques régulent partiellement les nématodes mais laissent des sols morts. En revanche, tout en créant des conditions aussi défavorables aux nématodes que la chimie, l’utilisation de Bactériosol donne un sol enrichi.

 

De plus, les nématicides, du fait de leur dangerosité, sont sur la sellette et une usine de production a brulé sans certitude de reconstruction. Il est donc
important de trouver vite une alternative à la chimie. Certaines grandes compagnies vendent déjà à prix d’or des produits contenant quelques micro-organismes, mais ils sont loin d’avoir la diversité et la palette des effets de Bactériosol, notamment le développement de l’humus et de votre
«capital sol» !

 

*Les nématodes sont des vers microscopiques vivant dans l’eau du sol. Ils ont plusieurs millions par cm3 de sol. Les nématodes entrent dans la plante par les
racines. Certains restent en surface des racines, d’autres y entrent et remontent jusqu’aux tiges et aux feuilles. Se déplaçant dans l’eau du sol, ils se propagent d’autant plus vite que le sol est humide et sableux.