bandeau image
actus & rendez-vous

Actualités

Actualité
Mardi 05 novembre 2019 - 13:45
Savigny sur Braye
41360
Loir-et-Cher
Comment évolue le sol après 2 ans à la SCEA de la Source dans le Loir et Cher ?
Venez découvrir les améliorations constatées à travers un profil comparatif

 

Le mardi 5 Novembre, la société SOBAC organisait un après-midi d’échange entre agriculteurs dans le Loir et Cher sur l’amélioration de la fertilité biologique dans les sols. Le rendez-vous était donné à 14 heures sur l’exploitation de Mr Damien Bonnefoi à Savigny sur Braye et en partenariat avec Mr Philippe Samson, également céréalier sur cette commune. 
Voilà 2 ans, un premier profil de sol avait été organisé sur leurs exploitations respectives pour mesurer l’impact d’une fertilisation au Bactériosol. L’idée avait alors émergé de refaire un profil 2 ans après, de façon à mesurer l’évolution dans le temps. Entre temps, Damien Bonnefoi a lui aussi ensemencé ses parcelles avec l’écosystème de micro-organismes, il y avait donc une comparaison entre 2 années d’ensemencement chez Mr Bonnefoi et 4 ans chez Mr Samson.

 

Pionnière dans le développement de technologies de fertilisation naturelle des sols, SOBAC  commercialise, sous le nom Bactériolit et Bactériosol, un complexe de micro-organismes spontanés développés sur les composts de la technologie Marcel Mézy, qui permet d’améliorer naturellement la fertilité des sols, notamment par l’augmentation du taux de matière organique et du taux d’humus. Après nous avoir présenté leurs exploitations, Damien Bonnefoi et Philippe Samson, utilisateurs du procédé depuis 2017 et 2014 ont expliqué les évolutions qu’ils ont remarquées sur les sols depuis l’utilisation des Technologies Marcel Mézy.

Ils ont remarqué une nette amélioration de la structure des sols, des plantes qui subissent moins de stress hydrique et n’utilisent  plus d’engrais minéraux autres que l’azote, ni chaulage en complément. Tout cela contribue à homogénéiser les parcelles et produire des céréales avec un niveau d’autonomie plus élevé.

 

Christophe Frebourg, agronome indépendant a ensuite réalisé les mesures comparatives des 2 fosses en direct. Ainsi, les agriculteurs présents ont pu se rendre compte et mesurer l’impact d’une amélioration de la fertilité d’un sol. Après avoir repris les résultats réalisé il y a 2 ans, nous avons pu remarquer que la fosse 1 (chez Damien Bonnefoi) a nettement évolué et la structure de sol s’est améliorée en profondeur, l’enracinement est plus diffus et les PH se sont régulés. Sur la seconde fosse, bien qu’avec un potentiel de sol plus faible, au bout de 4 années d’utilisation du Bactériosol, nous avons remarqué que les équilibres de sols était quasiment atteints et vu un nombre très important de vers de terre (1700 galeries/m2).

La réunion s’est clôturée par de nombreux échanges entre agriculteurs autour d’un verre de l’amitié.

 

Réunion avec profil de sol à la SCEA de la source dans le Loir et Cher.
Réunion avec profil de sol à la SCEA de la source dans le Loir et Cher 3