bandeau image
actus & rendez-vous

Actualités

Actualité
Mercredi 22 mai 2019 - 10:00
Epenouse
25530
Doubs
Journée technique spécial éleveurs au sein d'une exploitation en bovins lait
Un producteur en AOP Comté témoigne et nous a reçus pour 3 ateliers techniques

 

 

Reunion SOBAC Epenouse

Au programme de cette journée 3 ateliers se sont déroulés :

 => Atelier 1

 

  • Présentation du GAEC Barbier, dans un système d’exploitation laitier performant en production AOP Comté, ses résultats technico-économiques, par la famille Barbier. Bactériosol/Bactériolit un outil de travail pour améliorer la rentabilité et pérennité d’une exploitation agricole.

 

« Par rapport à la qualité du lait qu’on produit pour la coopérative, j’ai un gain de 40 à 60 euros par 1000 litres de lait par rapport à la plupart des autres adhérents. Sur l’année, nous avons 8 à 10 fois sur 12 la meilleure paie mensuelle. je fais 13 500 euros de paie de lait en plus à l’année. C’est un bon treizième mois par la qualité. »
Frais vétérinaires : diminution de 3000 € à 800 € actuellement. « J’avais beaucoup de problèmes de fourchet, de boiteries, et je n’en ai plus. Je n’ai plus non plus de diarrhées sur les veaux de 8 à 10 jours. Nous avons aussi moins de mammites. »

Joel Barbier
Joel Barbier avec une Montbéliarde AOP COMTE
Parcelles prairies gaec Barbier
Visite au champ chez Gaec Barbier

=> Atelier 2


• Présentation de la collection fourragère (mélanges prairiaux, méteil). Comment produire des fourrages de forte valeur nutritive ? Inventaire et diversité floristique sur prairie.

 

=> Atelier 3


• Mesure de l’amélioration agronomique et de la fertilité du sol, animé par Christophe. Frebourg, expert en sols, qui commenta un profil de sol comparatif sur prairie naturelle présentant deux modes de fertilisation différents :

 

- FOSSE SOBAC fertilisée avec : BACTERIOLIT depuis 2015
- FOSSE TEMOIN : fertilisée avec lisier + NPK Chaux

 

RÉSULTAT :

 

- Enracinement plus profond dans la fosse Bacteriolit, moins de tassement, pH constant (7.2) sur la hauteur du profil malgré la faible hauteur de sol : 20 à 30 cm au lieu de 60 cm sur le profil témoin. pH variable sur la hauteur du profil côté témoin, pouvant générer stress racinaire.
- Flore plus variée et plus équilibrée côté Bactériolit. Principalement graminées étiolées sur parcelle témoin.
- Structure « semoule » sur fosse Bactériolit et beaucoup moins nette sur témoin.
- Création de sol sur parcelle Bactériolit grâce aux acides fabriqués par racines et mycorhizes qui transforment la roche calcaire.

 

 Télécharger le résultat complet de l'étude ici.