bandeau image
icon-temoignage

Témoignages & résultats

Témoignage et résultats
Mathieu Dumoulin, viticulteur dans l'Hérault et utilisateur de Bactériosol et Quaterna Plant depuis 2013.
Mathieu Dumoulin
Une Densification Racinaire Incroyable
Viticulteur
2017
Aspiran
34800
Hérault

Culture/Production

Mathieu Dumoulin est viticulteur à Aspiran (Hérault). Installé depuis 2010 à Aspiran, il cultive 14 ha de vignes en AOC.  

Produit/Usage

  • Bactériosol concentré (depuis 2013) / Pour augmenter la fertilité des sols naturellement.
  • Quaterna Plant (depuis 2017) / Pour développer le système racinaire de façon plus homogène et assurer la réussite des plantations et complantations.

TÉMOIGNAGE

Installé depuis 2010 à Aspiran, Mathieu Dumoulin travaille depuis quatre ans avec la SOBAC.  Depuis 17 ans dans les métiers de la vigne, il a été agréablement surpris par le profil de sol réalisé sur son exploitation. Depuis, d’autres viticulteurs du secteur ont rejoint la SOBAC. 

" En 2013, j’ai rencontré Arnaud et Annabelle de la SOBAC. J’ai un BTS d’œnologie et l’échange sur la vie du sol m’a plu. J’ai appris beaucoup de choses sur le fonctionnement du sol. 
J’ai fait des essais sur trois moitiés de parcelles.

 

J’ai vu des différences dès la première année sur la qualité des bois, beaucoup plus réguliers, mieux aoûtés

 

Il y avait une meilleure mise en réserve de la plante. J’ai continué les essais pendant deux années supplémentaires sur des terroirs différents avec des retours équivalents, des terres acides jusqu’aux terrasses calcaires. C’était convaincant et j’ai décidé de poursuivre.

 
J’ai constaté une meilleure résistance à la sécheresse. En 2015, il avait fait très chaud avec beaucoup de vent du nord. Les feuilles ont encaissé la sécheresse mais elles ne sont pas tombées contrairement à d’autres. 
Je laboure toutes les vignes et elles sont plus faciles à travailler, il y a moins de mottes, c’est plus homogène. 

 

Nous avons fait un profil de sol sur une parcelle de Cinsault plantée en 2014 ensemencée avec Bactériosol depuis la plantation. J’ai pu constater la vie qu’il y avait sur cette parcelle. La profondeur de l’enracinement m’a épaté pour une si jeune vigne.

 

On était à 1,65 m de profondeur et il y avait une densification racinaire incroyable

 

J’ai aussi été surpris par la fraîcheur qu’on ressentait dans la fosse alors qu’on était en août.  
C’est un peu tôt pour se prononcer sur la résistance aux maladies mais les feuilles sont plus épaisses et moins fragiles qu’en conventionnel. Au niveau du fruit, la maturité est plus régulière, plus homogène.
Sur la vinification on a des choses à y gagner. Je suis persuadé que nous aurons une meilleure expression du terroir. 

 

Les engrais foliaires, c’est une perfusion et une fois que c’est consommé, il faut y revenir. La vigne est une culture pérenne qui nous engage pour 25 ou 30 ans. Même si on peut rectifier en cours de route, les effets sont sur le long terme. En chimique, on est de toute façon au bout d’un système et le bio est forcément une pratique que j’observe. Je suis en culture " raisonnable " et je n’ai jamais vraiment été dans le conventionnel pur et dur. Je suis soulagé de rencontrer des gens qui vont dans la même démarche que moi. La SOBAC correspond à ma philosophie.


Il est important que ce genre de pratique se développe. Les façons de travailler les vignes évoluent. Les vins vont continuer à monter en gamme et à tirer vers le haut la viticulture régionale. 
La SOBAC représentée à la COP23, c’est évidemment important. J’aime bien entendre que ce concept à base de micro-organismes est la troisième révolution agricole. 

 

Cette année, je vais essayer le Quaterna-Plant de la SOBAC, ces mycorhizes qu’on ensemence directement sur le jeune plant. Ça développe le système racinaire de façon plus homogène.

 

Intellectuellement, c’est important de sentir qu’on gagne en autonomie

 

En plus, j’ai deux enfants de 3 ans et 9 mois et ça n’a fait qu’accentuer ma démarche vers un toujours plus grand respect de la nature.
Pérenniser son outil de travail, c’est fondamental. Sur la parcelle de Cinsault, je suis content des  résultats. J’ai fait du rouge avec des rendements plus que corrects et ça donne un super résultat sur le plan analytique. C’est carrément encourageant ".

 

Résultats

Il utilise du Bactériosol concentré depuis 2013 pour apporter une fertilisation naturelle à ses vignes. Depuis l'année dernière (2017) il met du Quaterna Plant pour assurer la réussite des ses plantations et complantations.

 

  • Qualité des bois, beaucoup plus réguliers, mieux aoûtés.
  • Meilleure mise en réserve de la plante.
  • Meilleure résistance à la sécheresse.
  • Vignes plus faciles à travailler, moins de mottes, plus homogène.
  • Enracinement des vignes bien plus profond.
  • Densification racinaire incroyable.
  • Feuilles sont plus épaisses et moins fragiles.
  • Au niveau du fruit, la maturité est plus régulière, plus homogène.
  • Des rendements plus que corrects.
  • Un super résultat sur le plan analytique.