bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Témoignage
Jean-René Wenk, arboriculteur témoigne sur l'utilisation du Bactériosol.
Biologique
Jean-René Wenk
J'ai amélioré mon chiffre d'affaires
Arboriculteur et céréalier
2019
Moncrabeau
47600
Lot-et-Garonne

Culture/Production

Jean-René Wenk est arboriculteur et céréalier à Moncrabeau (Lot et Garonne)

Son exploitation c'est : 35 hectares de SAU dont 20 ha de céréales (blé, tournesol), 1/2 ha de fraises hors-sol et 16 ha d’arboriculture : 2 ha de cerises, 1 ha d’abricots, 3 ha de pommes en bio, 9 ha de kiwis en bio, 1 ha de prunes en conversion bio cette année.

Produit/Usage

  • Bactériosol concentré (depuis 2014) / Pour augmenter la fertilité des sols naturellement.

Témoignage

Jean-René Wenk a réglé plusieurs problèmes en adoptant le concept SOBAC : moins de maladies sur les arbres fruitiers, des kiwis plus homogènes et plus goûteux et surtout des sols qui revivent, comme lui, après des moments difficiles. 

SOBAC m’est tombée dessus comme la grêle. Alain, le commercial, a déboulé ici comme une tornade et m’a présenté le produit. Je lui ai parlé de mes problèmes spécifiques avec des sols limono-argileux à l’indice de battance élevé. Ils sont froids en hiver, ils ont du mal à se réchauffer au printemps et ils se tassent énormément. C’était des sols hydromorphes avec de l’eau tout le temps en surface alors que les kiwis ont besoin de sols plus aérés. 


J’étais aussi confronté à la PSA (Pseudomonas Syringae Actinidae), une bactérie qui se développe sur les arbres fragiles. Il n’y a pas de moyens de lutte à part le cuivre. Avec quatre passages par an, on contient la maladie mais c’est tout. On ne résout pas le problème. 
Je voulais donc redonner de la vigueur à mes arbres et Alain m’a proposé le Bactériosol qu’il m’a présenté comme un amendement plein de micro-organismes naturels qui sont là pour redonner de la vie. J’ai toujours fait des analyses de sols. Je savais que tous les éléments étaient présents mais étaient bloqués. 
J’ai commencé par faire un hectare pendant deux ans. Quand j’ai vu les résultats, je ne me suis plus posé de questions.

 

En deuxième année, là où j’ai utilisé le Bactériosol, aucun pied de kiwi n’était affecté par la PSA

 

Je ne dis pas que c’est le remède mais je constate que la vigueur supplémentaire apportée avait permis de lutter contre la PSA. 

En plus l’hiver, je n’avais plus d’eau sur le sol qui avait retrouvé sa porosité, son pouvoir de filtration. La terre a retrouvé son pouvoir de rétention et donc en période chaude, j’ai besoin de beaucoup moins arroser :  

 

près d’un tiers d’arrosages en moins


Après deux ans d’essais, j’ai passé tous les kiwis en Bactériosol et en bio.  Sur un verger passé en Bactériosol il y a un an, les fruits sont déjà beaucoup plus homogènes, on dirait qu’ils sont calibrés sur l’arbre. En plus, j’ai noté une très nette amélioration de la conservation en chambre froide. Et je n’ai plus de développement de Botrytis, une moisissure qui peut faire de gros dégâts. 

 

Je travaille beaucoup en vente directe et tous les clients me parlent de la saveur de mes fruits

 

Ils sont supérieurs en teneur en sucre, ils mûrissent bien et en plus ils se tiennent mieux. 
J’avais participé à un concours saveur et qualité pour la région Nouvelle Aquitaine avec mon jus de pomme il y a deux ans. Je n’avais pas été classé. L’an dernier, après deux ans de Bactériosol, j’ai refait le même concours avec le même jus de pomme et j’ai décroché la médaille de bronze. 

 

Quand je vois mes résultats, pour rien au monde je ne ferais machine arrière. Je ne regrette qu’une chose, c’est de ne pas avoir connu la SOBAC plus tôt. 
J’attaque la cinquième année en Bactériosol.

 

J'ai amélioré mon chiffre d’affaires sur la même surface

 

Tout est en vente directe et les gens ne recherchent qu’une chose c’est la qualité gustative. Tous se sont rendus compte du changement.
Au niveau du sol, je constate la différence d’une parcelle à l’autre. Le sol respire et ça c’est nouveau. Au départ, j’ai limité pour des raisons économiques mais mon objectif est d’avoir toute l’exploitation en Bio et en Bactériosol." 
 

Les kiwis avec Bactériosol

Résultats

Il utilise la solution BACTÉRIOSOL depuis 2014.

  • Une amélioration du chiffre d'affaires sur la même surface.
  • Moins de maladies sur les arbres fruitiers.
  • Meilleure vigueur des arbres.
  • Des fruits plus homogènes et plus goûteux.
  • Les fruits mûrissent très bien et se tiennent mieux. 
  • Une nette amélioration de la conservation en chambre froide.
  • Des sols qui revivent et qui sont plus poreux
  • Une bien meilleure rétention => un tiers d'arrosage en moins.