bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Témoignage
Joel Charles, céréalier et maraîcher dans le Nord et utilisateur de Bactériosol.
Joël Charles
Je Reprends Goût A Mon Métier
Céréalier / maraîcher
2017
Sainghin-en-Weppes
59184
Nord

Culture/Production

Joël Charles est céréalier et maraîcher (blé, colza) et maraîcher à Sainghin-en-Weppes (Nord). Installé depuis 1978. Son exploitation c'est : 32 hectares en blé, pommes de terre, pois de conserve, colza, choux-fleurs et maraîchage

Produit/Usage

  • Bactériosol concentré (depuis 2009) / Pour apporter une fertilisation naturelle sur les des céréales et des légumes.

Témoignage

Au bout de l’allée qui mène à la Ferme du Cocqueret, Joël Charles a installé un  distributeur automatique et réfrigéré de légumes pour ses clients. Après son passage avec Bactériosol il y a huit ans, c’est une nouvelle étape vers l’autonomie. 

" C’est Thomas, le fils aîné d’une amie de ma femme, qui est venu me parler du concept.
J’avais eu un grave problème de santé et je voulais changer ma façon de travailler car j’étais persuadé que ce problème était lié à mes pratiques culturales.  Mon but était de réduire au maximum les intrants et de redonner de la vie au sol. 

 

Pendant dix ans, j’avais fait ce que me disait le technicien de la coopérative, sans réfléchir : sur les choux-fleurs, tu repiques, tu désherbes, tu mets de l’anti-limaces. Sur les autres cultures, c’était un peu pareil. Nous étions montés à 250 unités d’azote sur le blé et deux raccourcisseurs. On était fous. On ne s’occupait pas du sol, on voulait simplement faire mieux que les autres. 
Et il y a eu ce déclic avec la SOBAC. Je ne mets plus d’engrais de fond, plus de chaux, plus de phosphate et de potasse.  

 

Au niveau de la structure du sol, plein de changements ont eu lieu

 

Lorsqu’on repique les choux-fleurs dans de mauvaises conditions, trois semaines après, quand on fait le binage on voit que la terre a retrouvé son état initial, alors qu’avant, elle restait compactée. 
Sur une parcelle beaucoup plus argileuse, ça a été incroyable. C’était une terre asphyxiée et le sol a complètement changé. Maintenant, les rendements augmentent, la porosité est remarquable. Le sol prend bien l’eau et la restitue aussi bien quand il le faut. 

 

Le 15 août dernier, j’ai été très agréablement surpris par la fraîcheur dans la butte des pommes de terre. Les cultures résistent mieux aux maladies. J’ai fait le blé sans raccourcisseur et avec un seul fongicide. Je redeviens exploitant agricole, je reprends goût à notre métier.


En légumes, j’ai une qualité gustative supérieure et des rendements qui se sont largement maintenus.

Une partie de la clientèle sait que nous avons changé notre façon de travailler, le consommateur est en attente d’échanges, d’infos sur la qualité des produits.

 

Transmettre quelque chose dont je serai fier

 

J’ai l’impression d’être redevenu plus paysan, de travailler, à mon niveau, pour la planète. 
Ma production de choux-fleurs est plus homogène, plus naturelle. La pomme est plus blanche, elle a une plus belle couleur. Les pommes de terre aussi sont plus claires et plus goûteuses.
Mon but aujourd’hui est de travailler le plus directement possible. Je veux sortir de l’autoroute, trouver les chemins de traverse. 
J’ai fait ma demande pour passer en bio même si ça me fait un peu peur. J’ai envie de pousser la logique jusqu’au bout.
Je suis plus acharné qu’avant, nous venons de commencer avec le distributeur et nous sommes agréablement surpris. On parle beaucoup avec les gens, c’est très riche. Je veux continuer à sortir complètement du système et y associer mes enfants. Je veux transmettre quelque chose dont je serai fier. J’ai une fille qui fait une formation pour avoir le diplôme agricole nécessaire pour s’installer.
A la SOBAC, je sens qu’il y a une forte volonté collective, cela prouve qu’ils veulent avancer et changer le système en profondeur ".

 

Résultats

Il utilise du Bactériosol pour apporter une fertilisation naturelles sur ses céréales et plants maraîcher.

 

  • Meilleure structure du sol.
  • Les rendements augmentent.
  • La porosité est remarquable.
  • Le sol prend bien l’eau et la restitue aussi bien quand il le faut.
  • Les cultures résistent mieux aux maladies.
  • En légumes : une qualité gustative supérieure et des rendements qui se sont largement maintenus.
  • Ma production de choux-fleurs est plus homogène, plus naturelle.
  • Les pommes de terre aussi sont plus claires et plus goûteuses.
  • La pomme est plus blanche, elle a une plus belle couleur.