bandeau image
icon-temoignage

Témoignages & résultats

Témoignage et résultats
Terrain de sport
Laurent Noailles
Nous avons réduit l’irrigation de 50 %
Responsable du service espaces verts
2016
Onet-le-Château
12850
Aveyron

Culture/Production

M. Laurent Noailles est le responsable des espaces verts de la ville d'Onet-le-Château. La ville possède trois terrains de sport. Au départ il a testé le Bactériosol sur un des terrains et aujourd'hui c'est sur la totalité de ceux-ci que Bactériosol est utilisé.

Produit/Usage

  • Bactériosol concentré (depuis 2008) / Pour la fertilisation des terrains de sport

TÉMOIGNAGE

Quelles ont été vos motivations dans le choix de l’utilisation de Bactériosol ?

 

En 1999, j’utilisais le  Bactériosol en Espaces Verts dans les massifs d’annuelles et bisannuelles.
En Mars 2007, j’ai souhaité essayer le produit sur le terrain de sport du Colombier du bas. Je voulais développer l’humus, réduire l’arrosage et surtout diminuer le feutre.
Nous étions les premiers  dans  l’utilisation  du produit sur terrain de sport. Avec les explications de SOBAC et les résultats en agriculture, j’ai tout de suite pensé que ce produit pouvait répondre aux problématiques des terrains de sport :

 

-    Diminution du feutrage
-    Economies d’eau
-    Amélioration de la perméabilité
-    Souplesse
-    Densité du gazon
-    Amélioration de l’enracinement

 

Qu’avez-vous constaté ?

 

- Moins d’arrachage
- Meilleure résistance aux tacles
- Plus de souplesse
- Réduction des besoins en eau (cf. focus)
- Plus perméable
-Plus résistant aux maladies
 

Compte-tenu des résultats rapides sur le terrain du Colombier, le Bactériosol a été généralisé sur l’ensemble des terrains (Costes Rouges et Honneur) au vu de l’amélioration de la structure du sol.
Nous avons considérablement diminué la fertilisation minérale, sur le terrain d’honneur, nous sommes passés de 245 à 105 unités d’azote.

 

Résultats

M. Noailles, responsable des espaces verts de la ville utilise du Bactériosol sur l'ensemble des terrains de sport de la ville dans le but de développer l'humus, réduire les arrosages et surtout diminuer le feutre.

 

  • Diminution du feutrage.
  • Economies d’eau.
  • Amélioration de la perméabilité.
  • Souplesse.
  • Densité du gazon.
  • Amélioration de l’enracinement.
  • Moins d’arrachage.
  • Meilleure résistance aux tacles.
  • Plus de souplesse.
  • Réduction des besoins en eau.
  • Plus perméable.
  • Plus résistant aux maladies.