bandeau image
icon-temoignage

Témoignages et résultats

Témoignage et résultats
témoignage dénis fayolle LA SANTÉ ET LA FERTILITÉ DEs SOLS
Denis Fayolle
La santé et la fertilité de mes sols, de mes cultures, de mes prairies et de mes animaux ont nettement augmenté !
Eleveur
2021
Yssingeaux
43268
Haute-Loire

Culture/Production

Denis Fayolle, associé avec Nadine et Christian Michel

 

130 ha dont 18 ha de céréales, 12 ha de maïs et le reste en herbe. Troupeau laitier de 50 vaches (1/3 Prim’Holstein, 2/3 Montbéliardes). Troupeau allaitant de 30 mères Aubrac.

Produit/Usage

  • Bactériolit (depuis 2016) / Pour valoriser les effluents d'élevage

Témoignage

Avec un taurillon et un veau gras vendus toutes les trois semaines en vente directe au magasin de producteurs d’Yssingeaux et le lait collecté par une entreprise locale, au GAEC Pays des Sucs, on cherche à supprimer les intermédiaires et à optimiser les coûts de production. Comme le disent Denis Fayolle et ses associés : "SOBAC c’est un pari sur l’avenir"

Denis Fayolle: LA SANTÉ ET LA FERTILITÉ DES SOLS

"J’avais acheté un taureau à Mathieu Causse, un éleveur aveyronnais, qui m’avait expliqué son système avec SOBAC. Ce qu’il m’a dit sur l’amélioration des sols m’a interpellé. Nous avons voulu revoir notre système et aller vers l’autonomie fourragère. A l’époque, nous achetions du foin, on brassait plus de tout mais pas forcément pour avoir plus à la fin.

 

Nous sommes allés voir un profil de sol organisé par SOBAC et c’est la philosophie générale qui nous a plu.

 

« NOUS N’AVONS PLUS DE MALADIES SUR LES CÉRÉALES »


Il y a 4/5 ans nous avons commencé à ensemencer les fumiers et lisiers avec BACTÉRIOLIT et nous avons revu notre système de rotations.

Très vite, nous avons senti que le sol répondait mieux et que les plantes étaient en meilleure santé. Nous n’avons plus de maladies sur les céréales.

 

Quand certains traitent la rouille, nous, nous n’avons plus à le faire. En céréales, on fait une grande partie en semis direct derrière le maïs et ça se passe plutôt bien. Les céréales sont propres même s’il n’y a pas eu de labour. Les rendements sont bons et nous n’utilisons plus d’herbicides.

 

A la reprise derrière les chaumes, le sol n’est pas dur alors qu’il n’a pas été travaillé depuis 18 mois. Nous faisons 12 ha de méteil et nous faisons 55 q/ha avec juste 30 unités d’azote. Nous avons aujourd’hui des prairies fertilisées avec le procédé SOBAC qui produisent bien, même en troisième coupe, elles nourrissent bien les animaux. Nous avons fait des analyses de sol l’an dernier et j’ai été agréablement surpris au niveau pH.

 

Sur les prairies, nous avons plus d’espèces, avec plus de qualité et de durée de vie. Pour la rotation, nous déchirons des prairies avec encore une production intéressante.

 

Plus que jamais, notre objectif est de continuer à optimiser nos prairies et à préserver l’autonomie fourragère et la qualité des fourrages.

 

SOBAC, UN PARI SUR L’AVENIR

 

Sur les maïs, depuis 5 ans, nous n’avons pas de problèmes. Cette année, ils sont très beaux sans azote, avec juste du fumier et du lisier ensemencé avec BACTÉRIOLIT derrière des prairies. Il y a eu beaucoup d’eau en juin et ceux qui ont chargé en azote ont eu de mauvaises surprises. Chez nous, le maïs a vraiment valorisé ces précipitations alors que dans beaucoup d’endroits la terre est devenue dure comme du béton.

 

Désormais, nous ne stockons le fumier qu’un mois et demi maximum avant de l’épandre. On voit à l’œil nu qu’il travaille beaucoup plus vite. Nous en mettons 25 t/ha sur le maïs et 15 t/ha sur les céréales. Au contrôle laitier, nous sommes vraiment dans le haut du tableau.

 

Au contrôle laitier, nous sommes vraiment dans le haut du tableau. Nous avons moins besoin de ramener de concentré pour équilibrer.

 

Nous n’avons plus de soucis de chute de TB (taux butyreux) ou TP (taux protéique) en période estivale.

 

Les produits SOBAC, c’est un coût mais c’est aussi un pari sur l’avenir. Au niveau du bilan carbone, on espère bien en tirer un bénéfice un jour.

 

Notre objectif à moyen terme c’est de produire peut-être un peu moins mais mieux, se libérer du temps tout en gagnant sa vie. C’est fini la surenchère. On va réduire un peu la voilure pour diminuer encore les achats extérieurs de concentré ou de tourteau.

 

Nous avons fait une journée portes-ouvertes sur l’exploitation et c’est d’abord une façon de renvoyer l’ascenseur. Ça me plaît bien l’idée d’être un passeur."

 

Plein de gens me demandent comment nous faisons pour avoir d’aussi belles prairies, une aussi belle luzerne. C’est bien de les inviter à voir tout cela.

 

En Bref

=> Meilleure résistance hydrique

=> Fumiers décomposés plus vite

=> Prairies optimisées : qualité et rendement

=> Qualité du lait

 

RÉSULTATS ÉCONOMIQUES DE DENIS FAYOLLE - SUR L’ATELIER LAIT

RÉSULTATS ÉCONOMIQUES DE DENIS FAYOLLE - SUR L’ATELIER LAIT
LES PERFORMANCES LAITIÈRES Denis Fayolle

Les achats de concentré pèsent beaucoup moins dans la ration que pour le groupe laitier 43. Les frais de fourrages sont aussi plus faibles que ceux du groupe, dans une moindre mesure.

 

Le corn gluten feed qui est le coproduit majeur de la ration du GAEC du Pays des Sucs est toujours présent, mais beaucoup moins qu’avant l’utilisation des produits SOBAC (30 % de charges en moins pour les années 2016-2019, par rapport aux années 2013-2015).

 

Les résultats économiques à l’échelle de l’exploitation montrent une augmentation des produits de plus de 32 000 € /an et une baisse des charges d’exploitation, ce qui permet une augmentation de la marge brute globale de près de 36 850 €.

ÉVOLUTION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES SOLUTION SOBAC

La marge brute totale augmente de 36 850 €

CONCLUSION

 

Les fourrages sont plus diversifiés et aux qualités nutritionnelles améliorées : teneurs en protéines plus variées, sucres solubles diversifi és, micronutriments équilibrés et fl ore associée. Ils offrent des rations équilibrées et effi cientes pour la croissance, la productivité, l’immunité et la reproduction des animaux. L’autonomie alimentaire de l’exploitation est au rendez-vous. Les solutions SOBAC permettent une optimisation du troupeau en améliorant l’autonomie alimentaire et la productivité du troupeau