bandeau image
actus & rendez-vous

Actualités

Actualité
Mercredi 30 septembre 2020 - 14:00
Lioujas
12740
Aveyron
NEWSLETTER - SOBAC - OCTOBRE 2020
Sans l'invisible, le visible ne serait pas visible !
QUATERNA PLANT ET BACTÉRIOSOL BOOSTER

On revient aux bases de l’agronomie, avec la combinaison BACTÉRIOSOL + QUATERNA PLANT, en ne considérant plus la plante seule mais en prenant en compte tout l’agrosystème qui gravite autour de ses racines.

 

Les micro-organismes spontanés sélectionnés sur les composts de la technologie Marcel Mézy contenus dans le QUATERNA PLANT se développent au plus près des racines et permettent d’améliorer les propriétés physiques, chimiques ou biologiques du sol rhizosphérique.

QUATERNA PLANT
QUATERNA PLANT

En conséquence les échanges sol-plantes et plantes-plantes sont améliorés, les racines et les mycorhizes peuvent mieux se développer et une véritable symbiose s’opère, tout un réseau se met en place. Du fait de cette amélioration du sol rhizosphérique, la plante se construit mieux et peut optimiser son potentiel tant en rendement qu’en qualité, tout en étant plus autonome en intrants et en eau.

 

L’association QUATERNA PLANT + BACTÉRIOSOL induit une double action qui favorise la croissance et la résistance des plantes en optimisant leur alimentation naturelle. BACTÉRIOSOL et QUATERNA PLANT agissent conjointement dans l’univers vivant du sol, sur sa fertilité naturelle et la croissance des végétaux. Ils installent un véritable réseau de communications entre le sol et les plantes à partir des racines. Les interactions qui associent les plantes et les microorganismes du sol sont incontournables pour une gestion durable de nos écosystèmes notamment en agriculture. Sans les micro-organismes rhizosphériques, la diversité des végétaux ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Les pratiques culturales, l’usage de phytosanitaires… ont contribué à appauvrir de façon significative cette diversité pourtant si bénéfique pour le développement et la survie des végétaux. Les services de telles interactions sont primordiaux pour pérenniser nos systèmes et il est indispensable de considérer les modèles vivants et de façon complexe.

QUATERNA PLANT
Les effets de QUATERNA PLANT

eN CONcLUSION...

L’action de BACTÉRIOSOL prépare le sol pour le QUATRNA PLANT après avoir équilibré les éléments nutritifs naturels du sol et les avoir stockés dans l’humus. QUATERNA PLANT apporte des microorganismes spécifiques au plus près des racines et donne à la plante une meilleure accessibilité aux éléments nutritifs. Pour maintenir ces équilibres vivants et fragiles, il est indispensable d’associer BACTÉRIOSOL et QUATERNA PLANT. 

 

LE BACTÉRIOSOL BOOSTER BOOSTE L’AUTONOMIE ET LA RENTABILITÉ

CONTEXTE – RESULTATS

 

Maïs produit en Seine-Maritime chez EARL LACAILLE, avec 20 t/ha de fumier ensemencé avec BACTÉRIOLIT Rendement de 15 t MS/ha.

 

BACTÉRIOSOL
BACTÉRIOSOL

 

A même dose d’azote, le BACTÉRIOSOL BOOSTER a permis d’augmenter de 3,41 t la production de lait permis par les UFL et la marge apparente de + 10 % (coût du Bactériosol Booster compris). La modalité 30 u d’N montre l’inconvénient d’un apport inapproprié d’azote : à la fois trop fort, il pénalise les micro-organismes fournissant l’azote et trop faible pour compenser cette action négative. La modalité à 0 u d’N + Booster apparaît donc comme la plus stratégique, car sans prendre en compte le coût du passage d'azote, elle talonne la modalité 50 u d'N + Booster sans prendre le risque d'un apport contre-productif. 

 

 

De même, en regardant la production de lait permis par les PDNIN, on retrouve pour une même dose d’azote (50 u d’N) un premier intérêt du BACTÉRIOSOL BOOSTER : augmentation du lait permis (+ 1,9 tonnes) et une augmentation de marge de 11%, mais la modalité 30 u d’N et 0 u d’N avec BACTÉRIOSOL BOOSTER révèlent la difficulté de choisir la bonne dose d’azote d’où l’intérêt de choisir le 0 u d’N + Booster.

Fumier + BACTÉRIOLIT
Fumier + BACTÉRIOLIT

IN CONSLUSIONE...

 

Dal punto di vista delle UFL e quello dei PDIN, la modalità più interessante è quella di " O unità d’azoto + BACTÉRIOSOL BOOSTER sempre associato al letame inseminato con il BACTÉRIOLIT. Il BACTÉRIOLIT BOOSTER permette dunque d’ottimizzare il rendimento in mais senza nessun apporto di fertilizzanti, guadagnando quindi in autonomia e redditività. Inoltre questa modalità è adatta alla produzione biologica.