bandeau image
Agriculture

Maraîchage

Maraîchers, développez votre potentiel de production tout en diminuant

les apports d’engrais chimiques et de produits phytosanitaire

Tomates - maraichage

Aujourd’hui réussir en tant que maraîchers c’est répondre à de nombreux enjeux. En effet, il faut produire en quantité, tout en proposant de la qualité (beaux légumes, calibres réguliers, qualités nutritives…) et cela à un prix raisonnable.
Que ce soit concernant les consommateurs directs ou les revendeurs, les exigences en termes de qualité de production sont de plus en plus importantes.

En termes de régularité des calibres, de méthode de production et surtout de labélisations (bio, HVE, zéro pesticide…). La filière maraîchage représente environ 11% de l’agriculture française; c’est 530 000 hectares soit 2 % de la SAU. La conversion bio est de plus en plus envisagée au sein de cette filière ainsi que d’autres certifications comme la norme Haute Valeur Environnementale.

Pour cocher toutes ces cases, il est donc primordial de réduire les intrants (engrais chimiques) et les traitements phytosanitaires.

Les solutions SOBAC vous accompagne vers cette démarche :

- 30 à 50 % d'azote minéral en moins et arrêt des P (phosphore), K (potasse), Ca (calcium)
- des plantes plus résistantes
- l'économie d'eau
- des marges améliorées
- des rendements commercialisables plus élevés
- diminution des phytos
Réduire son impact environnemental, oui mais tout en maintenant des rendements de qualité avec l’objectif d’améliorer la rentabilité globale de son exploitation.

 

Chez SOBAC nous l’avons bien compris, le sol est la base de toute vie, c’est pour cela que nous proposons depuis plus de 30 ans des solutions agro-environnementales à destination des maraîchersBACTÉRIOSOL et QUATERNA développent la fertilité naturelle des sols et leur préservation à long termes. Ils permettent de stopper les engrais P (phosphore), K (potasse) et chaux (CaO) et de réduire de 30 à 50 % les engrais azotés (N)

 

Découvrez l'étude "Optimiser ses rendements commercialisables en réduisant les intrants chimiques"

 

BACTERIOSOL et QUATERNA permettent aux maraîchers de bénéficier de l’ensemble des avantages d’une fertilisation naturelle. Les racines peuvent se développer plus profondément et permettent à la plante de se nourrir en fonction de ses besoins, le calibrage devenant plus régulier et on gagne aussi en qualité. Les plantes évoluent dans un milieu favorable, sans excès, deviennent plus résistantes aux maladies, entraînant une réduction des produits phytosanitaires. Les sols sont plus poreux donc plus faciles à travailler, ce qui permet une meilleure absorption de l’eau et une réduction des lessivages. Les coûts de productions diminuent, augmentant ainsi la rentabilité de l’exploitation.

 

« Côté SOBAC, les plantes étaient beaucoup mieux équilibrées. Il n’y avait aucune carence. Concernant les autres éléments, potasse et phosphore, on était beaucoup mieux. Ça voulait donc dire qu’avec BACTÉRIOSOL on aidait la plante à se servir de ces éléments-là dans le sol… », témoigne François Ménard, maraîcher en Loire Atlantique.

 

Lire son témoignage 

 

Le fait que les plantes soient mieux équilibrées permet aussi d’optimiser leurs qualités nutritives et gustatives. Les plantes expriment leur plein potentiel en valorisant le terroir de leur sol.

 

« Avec BACTÉRIOSOL, l’expression du terroir est plus nette. On nous dit que nos légumes ont du goût et je dis aux clients que j’emploie BACTÉRIOSOL », témoigne Jean-Marc Penon, maraîcher dans l’Oise.

 

Découvrez son témoignage 

 

Pour accompagner les agriculteurs dans une démarche environnementale permettant une plus-value économique avec le Label bas-carbone, SOBAC a mis en place la méthode SOBAC’ECO-TMM.

 

Comment SOBAC concourt-elle à une meilleure reconnaissance et rémunération des maraîchers ?

 La réduction des intrants, de l'irrigation, des traitements phytosanitaires et du nombre de passage concourent à une diminution des charges. 
 
Les utilisateurs des solutions SOBAC œuvrent à la lutte contre les changements climatiques, pourront vendre des « crédits carbone » aux entreprises volontaires ou soumises à des obligations de compensation. La méthode SOBAC’ECO-TMM permet de générer des crédits carbones entre 50 et 100 € / ha par projet.

 

Qu’est-ce que la méthode SOBAC’ECO-TMM et le Label Bas carbone ?

Depuis 2019, le label bas-carbone s’est développé afin de contribuer à atteindre les objectifs climatiques de la France. Dans le secteur agricole, le ministère de la Transition écologique reconnait la méthode SOBAC’ECO-TMM, pour la labellisation de projets agricoles vertueux pour le climat et l’environnement. Cette méthode incite au remplacement des intrants et permet la valorisation de pratiques agricoles qui limitent à la source la production de gaz à effets de serre. De plus, elle apporte des co-bénéfices environnementaux (protection de la biodiversité et des ressources en eau). Elle est simple et rapide à mettre en œuvre. 

 

Aujourd’hui 44 % des émissions de gaz à effet de serre agricoles en France proviennent des engrais minéraux. SOBAC à travers sa méthode SOBAC ECO-TMM et ses solutions, permet, pour toute production végétale, de supprimer l’apport de P, K et chaux, de réduire de 30 à 50 % l’apport d’azote et de réduire voire de supprimer les herbicides. 
Afin de vous aider dans cette démarche Label bas-carbone, SOBAC met en relation ses agriculteurs avec le prestataire qui leur garantira la meilleure offre. 

 

Plus de renseignements, cliquez ici 

 

SOBAC, un atout économique pour une agriculture en faveur de la protection et la restauration de l’environnement

Les bénéfices pour l’agriculteur et pour les sols sont nombreux : économies sur les apports divers d’intrants, plus d’autonomie sur l’exploitation et donc une meilleure rentabilité, une ressource en eau mieux gérée (qualité et quantité), une biodiversité protégée et des GES évités.

 

Témoignages et résultats (17)

Témoignages des responsables du GPLM, le groupement de producteurs de légumes de la manche.
Témoignage
Ce procédé incarne l'avenir

2019

Philippe Menant et Pascal Egaux

Producteur de légumes de la Manche

Le Mont-Saint-Michel (50170)

Normandie